lundi 2 juin 2014

7ème journée : Valladolid

Dernier petit déjeuner à l'hôtel puis nous finalisons les bagages.  Encore beaucoup de vent aujourd'hui. Décidément pas la meilleure température pour relaxer sur la plage et faire du snorkeling.... Heureusement, ce n'était pas le but de notre voyage!

Les bagages sont prêtes, Jacques va chercher l'auto, on tasse les valises et c'est le départ.


 Nous avons une centaine de kilomètres à faire jusqu'à Valladolid, toujours sur des routes larges et droites.  Aucune inquiétude, même si les conducteurs de collectivo sont un peu cowboys sur les bords, il reste que, grâce aux nombreux topes (dos d'âne) et postes de police, les conducteurs sont prudents et respectent très bien le code de la route en général.  Nous traversons des régions mayas comme en témoignent les nombreuses habitations qui rappellent celles des mayas d'origine...




Nous arrivons à Valladolid vers 11h00.



Les rues étant numérotées, paires dans une direction, impaires dans l'autre, il est très facile de se diriger et nous trouvons rapidement l'auberge de jeunesse "Candelaria", très près de la grand-place de la ville et devant une petite place très sympathique.  Nous stationnons l'auto dans la rue, avec un peu d'inquiétude (meuh non, rien n'arrivera!) et nous allons découvrir l'auberge et notre chambre.  C'est adorable, le personnel est très sympathique, la chambre très propre, il y'a un jardin luxuriant, surprenant en pleine ville, avec hamacs, cuisine extérieure, location de vélos, etc., pour une trentaine de $ par jour, c'est vraiment génial!

La petite place (l'auberge est à droite)







Bon, ce n'est pas tout, nous avons faim!  Un coup d'oeil sur nos documents de voyage pour choisir un restaurant parmi tous ceux répertoriés, une petite marche vers la grand-place et nous voilà attablés dans un beau restaurant, avec vue sur une rue très passante, ce qui nous permet d'avoir un bon aperçu de la faune locale et de l'ambiance du centre-ville. 




Beaucoup de motos, des scooters et des petites cylindrées surtout, et une notion de sécurité très élastique!


Suivant les conseils de la réceptionniste à l'auberge, nous continuons ensuite notre chemin vers la rue des Frailes, une jolie rue typique de Valladolid, délimitée à un bout par un musée de la téquila et qui débouche à l'autre bout sur un magnifique couvent, en plus d'héberger en son milieu une fabrique de chocolats. Et voilà notre après-midi bien occupée!

Le musée de la téquila :





Le musée du chocolat (mioum!)


 

Nous arrivons au bout de la rue, à côté du Couvent franciscain de San Bernardino, magnifique!  Et l'avantage de ne pas être aux Etats-Unis, par exemple, c'est qu'il n'y aucun gardien dans le couvent, on peut s'y promener à loisir et même... sonner les cloches!




 



On repasse ensuite par la place principale pour se rendre à la "piscine municipale", le cénote Zaci, au beau milieu de la ville.



 Incroyable.  Mais VRAIMENT incroyable!








Un petit tour à l'hôtel pour la siesta traditionnelle puis direction restaurant pour un délicieux souper, et un dessert non moins succulent.  Décidément, on mange vraiment bien au Mexique!



Promenade digestive autour de la place, très animée à cette heure pourtant tardive.  La cathédrale brille de ses milles feux, les enfants courent partout, c'est très vivant et très agréable!  Même scénario sur le petit square devant notre hôtel : un groupe de jeunes répète une pièce de théâtre, des enfants jouent dans le parc, les amoureux s'embrassent sur les bancs...




 La place devant l'hôtel

L'hôtel









Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une nouvelle maison

Bon, pas tout à fait, mais c'est une version améliorée de notre vieille demeure.  D'abord, la terrasse : Puis, enfin...