lundi 29 juillet 2013

Au revoir, le trampoline (beurk que cà se dit mal!)

Mon annonce :


Résultat : vendue en 6 heures, par une dame qui a bien aimé l'idée du petit verre de vin tranquille!

Vacances - Jour 7 (20 juillet)

Au programme officiel aujourd'hui : marché au puces ce matin, puis Empire State Building, MOMA (Museum of Modern Art), pique-nique à Central Park et American Museum of Natural History.  Il faut bien rentabiliser ces "New York Pass" que j'ai achetées avant de partir!

Nous décidons d'aller déjeuner dans un petit restaurant pas loin du métro, qui a de bonnes critiques.  Oups, nous nous enfoncons dans des quartiers un peu lugubres de Jersey City, manufactures abandonnées, terrains vagues, Jacques n'est pas trop rassuré.  Le restaurant se trouve au rez-de-chaussée d'une ancienne manufacture qui abrite maintenant des condos et est sympathique mais n'offre pas de déjeuners traditionnels (nous voulons des oeufs, bon!). 


 Nous décidons de nous rendre à Manhattan et de trouver de quoi là-bas.

Métro, donc, jusqu'à Times Square, nous déambulons le long des rues déjà bien achalandées en recherchant de quoi d'intéressant pour déjeuner.  Tiens, un restaurant qui a l'air très populaire à voir le nombre de personnes qui font la file pour un café.  Nous commandons notre plat, allons chercher notre café et nous installons au deuxième étage, pas de fenêtres, pas d'air climatisé.  Café pas bon, oeufs brouillés, viande étrange, bof bof bof, ce n'était pas un bon choix mais cà nous remplit l'estomac.   

Nous marchons ensuite vers le "Hells Kitchen Flea Market" et, comme d'habitude, la marche s'avère plus longue que prévue (surprenant comme les distances ont l'air courtes sur une carte comparé à la réalité!).  Nous trouvons par hasard le marché aux puces, très petit, peu intéressant, petit tour rapide et nous remontons vers Times Square.  


Bon.  Il est temps de tester ces fameux Bixis.  Premier essai : rien ne fonctionne.  Cà commence mal!  Mais le petit cadenas rouge qui clignote sur la borne de paiement explique peut-être le problème.  Nous trouvons une autre station de Bixis (il y'en a environ à toutes les 2-3 rues) et, cette fois, cà fonctionne.  Nous voici les heureux locataires d'un joli vélo bleu à 3 vitesses. 


 On cherche la piste cyclable.  Ouille, serait-ce cette voie dessinée en plein milieu de la 8ème avenue, là où passent en trombe les taxis jaunes??  Heureusement, à notre hauteur, la voie se déplace vers le côté de la rue et devient beaucoup plus sécuritaire.  Nous apprenons rapidement (après quelques klaxons et avertissements de policiers) qu'il faut respecter les petites lumières rouges pour vélos, qui indiquent quand c'est à nous de passer ou quand c'est au tour de l'auto à côté de nous de tourner à gauche (très pratique, franchement, pas de risque de se faire frapper par une auto qui nous coupe en tournant!).  Disons que nous apprenons à ne pas passer les lumières rouges quand il y'a une auto de police pas loin.  Sinon, on fait comme tous les autres : on passe...


 


Direction le Musée de l'Art Moderne, à quelques coins de rue.  On range le Bixi dans une station pas loin du Musée et on entre dans le Musée, bien décidés à trouver les fameux cloîtres qui semblent très intéressants à visiter.  Mais que les employés ne semblent pas connaître.  Hum.  Après vérification, les cloîtres font bien partie du Musée mais se trouvent à l'autre bout de Manhattan, près de Harlem.  Zut.  Un peu loin quand même, et les Bixis ne sont pas disponibles de Central Park au nord de Manhattan.  Tant pis, nous y sommes autant visiter le musée.  Nous avons même emprunté les Ipods-guides audios disponibles gratuitement.  Par exemple, pour expliquer la signification des deux aspirateurs exposés dans une vitrine.



Bon, notre visite confirme que nous ne comprenons rien à l'Art Moderne et que nous ne sommes pas intéressés à comprendre non plus, alors nous retournons à la station de Bixis emprunter deux autres vélos et attaquons Central Park.  Oups, pas le droit de vélos sur les sentiers, il faut prendre la route qui fait le tour.  Tout le tour.  En sens unique.  10km.  A 40 degrés.  Avec de bonnes montées.  Et un vélo TROIS vitesses.  C'est magnifique mais éreintant.



A suivre...














vendredi 26 juillet 2013

Vacances - Jour 6 (19 juillet)

Aujourd'hui, nous quittons Assateague pour New-York.  5 heures de route.  Cà veut dire 7-8 avec les arrêts.  Iiii que cà va être long avec cette chaleur!  Mais le GPS nous assure que la circulation est fluide sur tout l'itinéraire (enfin, à 9h30 heures le matin), croisons les doigts pour que cà reste vrai.

Voyage sans incidents, un peu de surprise à un péage alors qu'on s'attend à payer 1$ comme d'habitude mais que le "péagiste" nous en demande 26!  Oups.  Heureusement que c'était le seul sur cette route! Nous apercevons enfin les gratte-ciels de Manhattan et Jacques s'extasie sur le nouveau World Trade Center, le One World Trade Center.



Arrivée au magnifique stationnement-camping de Jersey City, le Liberty Harbor Marina & RV Park.  Vraiment laid, mais tellement bien placé qu'on lui pardonne tout.



J'autorise le conducteur à se reposer un peu, pas trop là, New-York nous attend!!  Et la statue de la Liberté que l'on apercoit de la roulotte semble nous appeler à grands cris... On installe le toutou à l'air climatisé (haaa que cà fait du bien), un bol d'eau et voilà, il est prêt à nous attendre quelques heures.  Puis, on marche 50 mètres jusqu'au ferry qui nous amènera dans le quartier des affaires.



Un petit 15 minutes de traversée à grande vitesse et nous y voilà!




Une "petite" marche de 4 km nous amène au restaurant où j'ai acheté des coupons de Groupon, le Cornerstone, au coin de Houston et de l'avenue B.  Il y'a une terrasse, mais comme tous les clients, nous préférons nous installer à l'intérieur à l'air climatisé et déguster sangria, saumon et et tiramitsu pour moi, excellent cidre aux poires, sole et tarte aux pommes pour Jacques.  Menoum!




Ensuite, nous prenons le métro jusqu'à Times Square, tourisme oblige.





Puis nous dirigeons vers le Rockefeller Center pour admirer New-York de haut.  Innocemment, nous pensons qu'il est un peu trop tôt, mais le temps de passer à travers les nombreuses et interminables files d'attentes, nous ne sommes en haut que vers 10h00 le soir.  Après l'épreuve des 67 étages montés à grande vitesse sous des lumières psychédéliques, la peur des hauteurs et du vertige achèvent Jacques qui, malgré la protection d'une baie vitrée très haute, ne s'approche pas du bord.  Il est aussi déçu de ne pouvoir apercevoir le One World Trade Center.









Bon, assez pour aujourd'hui, la journée a été fatiguante, on retourne se coucher.  A demain!





jeudi 25 juillet 2013

Vacances - Jour 5 (18 juillet)

Encore une journée chaude...  On ne bouge pas trop, pas mal aplatis par la chaleur!  Vague essai en après-midi pour aller faire du kayak dans la baie, mais il y'a trop de vent et il fait trop chaud, dixit les employés du parc qui ont visiblement envie d'aller s'écraser à l'air climatisé et pas d'aller chercher des kayakeurs égarés dans les tréfonds de la baie ou victimes d'un coup de chaleur.  On les comprend.

Même la mer est aplatie et amorphe, mais au moins, elle est là et c'est LA place où être aujourd'hui, avec une petite brise sur la plage, juste bien.  Même le chien ne proteste pas trop quand on l'y amène et, après un essai stoppé par sa méchante maitresse pour aller jouer avec les chevaux, il se rabat sur les crabes et passe l'après-midi à tenter d'en attraper, sans succès.

Le matin, vue du motorisé.  Pas pire quand même :-)




Et la plage... Bondée partout, sauf ici, youpi!




 Heu... Charlotte?  C'est peut-être le temps de faire demi-tour?




 C'est beau des chevaux, mais de loin!  Quand c'est rendu dans les parasols et les glacières, c'est moins rigolo...



Charlotte à l'affût...



mardi 23 juillet 2013

Mardi 23 juillet - Jour 3 (suite - 16 et 17 juillet)

Bon, nous sommes de retour à la maison et au wi-fi qui fonctionne, enfin!!

16 juillet : Donc, nous en étions à la journée du départ vers Assateague... Jacques se repose quelques dernières minutes avant d'enfourcher son vélo pour aller déjeuner à notre restaurant préféré (aaaah les oeufs frais!).



 Le restaurant (ancien moulin), tenu par des Amishs

Nous revenons ensuite tranquillement à la roulotte en passant par le Kitchen Kettle Village , un genre de petit village de commerces, cafés, petites places, que nous avons visité hier, un peu trop touristique à mon goût. J'aime mieux les boutiques du centre-ville, elles ont l'air plus authentiques!  Nous croisons encore quelques calèches.  C'est toujours surprenant de voir ce mode de transport qui, même en plein pays amish, semble bien peu adapté à la vie moderne avec les autos qui doivent parfois freiner à la dernière minute pour les éviter ou doivent patienter derrière en attendant l'occasion de les dépasser... Mais on a l'impression d'être catapultés 100 ans en arrière quand on voit les hommes et petits garçons avec leurs bretelles, leurs chapeaux de paille et leur coupe champignon, et les femmes/petites filles avec leurs robes longues et leur petite toque en dentelle.  



 La côte du camping (ouch, dur dur!)


 Au revoir, Intercourse!


Nous partons vers 10h30, Assateague nous attend à 3 heures de route.  Qui se transformeront en 5, nos toujours nombreux arrêts rallongeant le voyage.  C'est toujours la canicule et, sans air climatisé au moteur dans le motorisé, nous croisons les doigts pour ne pas être coincés dans le trafic.  Heureusement, nous passons assez loin de Philadelphie, en-dehors des heures de pointe, aussi nous pouvons avaler la longue et ennuyante route assez facilement.  Et nous voilà à Assateague pour les 3 prochaines nuits!





Nous relaxons un peu après le voyage, puis nous allons voir si notre plage préférée est aussi belle et déserte que dans notre souvenir.  Eh oui.  Première baignade bien appréciée (avec le GoPro sur la tête, hi hi)!


Après le souper, nous allons explorer le côté de la baie

 Le chevreuil Super Bagué!









 Un petit jogging pour terminer la soirée ...en sueur (non mais, complètement masos!!) et au dodo!



17 juillet


Matinée relax, nous devons changer de site, donc nous préparons tranquillement nos affaires et déplaçons le motorisé de 500 mètres (le parc est tellement populaire, il nous a été impossible de réserver le même site 3 jours de suite, même en s'y prenant en février pour réserver!).  Ensuite, direction la plage, pis vite parce qu'il fait autour de 45 degrés!!


 C'est nous!

La magnifique plage, toujours quasiment déserte à cet endroit, le rêve...


 Les dauphins...

 Là, là, des raies!!!






Le banc de raies - tous les éclats lumineux que l'on voit sont les nageoires des raies quand elles sortent de l'eau et sont reflétées au soleil.  Au début, le vidéo est pris de loin mais on voit de plus près ensuite (à noter que je ne voyais absolument rien de ce que je filmais à cause du soleil sur l'écran!)


Après la baignade, nous enfourchons les vélos, insérons tant bien que mal Charlotte dans le panier devant mon vélo (oups, ou elle a grossi ou le panier a rétréci!) et nous nous rendons à l'entrée du State Park, à 5 km de notre camping, pour y déguster une crème glacée.  Charlotte se comporte de façon exemplaire, rien à voir avec ses plaintes continuelles l'an dernier quand nous allions en excursion à Cape Cod et qu'elle avait le malheur de ne pas être en tête de file!



Ensuite, une autre de nos activités préférées : la lecture.  Les chevaux viennent nous tenir compagnie, parfois un peu trop près au goût de Charlotte mais elle reste stoïque...






 On les inspecte d'abord, prudemment...

 Bon, cà a l'air d'aller....

Là, là, faut pas exagérer quand même!

Encore un peu de jogging (pas trop, il fait VRAIMENT chaud, même à 10 heures du soir!), et dodo...