samedi 24 septembre 2011

Ok, d'accord, c'est un peu niaiseux, surtout de la part de quelqu'un qui se fiche comme de l'an quarante des autos et qui a toujours trouvé que c'était une dépense plate mais malheureusement nécessaire, mais bon, j'avoue, je suis en amour total avec ma belle cocotte d'amour... Elle est trop trop cute, trop géniale, trop le fun, trop trippante! Ce qui a commencé la semaine dernière avec une recherche coup de tête sur Kijiji "juste pour voir" (comme je "justepourvoirrais" depuis un an ou deux de temps en temps) s'est terminé avec ce petit bijou dans mon entrée que je ne me lasse pas de regarder et de conduire...

Photo prise par ma copine Johanne :-)

Hé oui, les fins connaisseurs reconnaîtront la fameuse "chameau", "Le Car", vulgairement appelée Renault 5, malheureusement arrêtée de produire en 1986. Et ceux qui nous connaissaient il y'a 20 ans se souviendront de notre exemplaire doré qui a inauguré notre entrée dans le monde des conducteurs peu après nos signatures sur Le registre des Nouveaux mariés. Ah nostalgie...

Mais celle-là, oh la la... Il ne reste pas grand chose de la Renault d'origine puisqu'elle a été bricolée de A à Z par un passionné de la mécanique qui l'a déshabillée au complet et l'a rhabillée avec un moteur turbo, des commandes à distance d'ouverture des portes, un radio-CD, un bouton de démarrage version autos sports, un petit volant sport sympa, et même un espèce de rayon laser qui jaillit du pare-brise quand on barre ou débarre les portes, méga-cool. Bon, il y'a aussi un nouveau moteur (21 000 km au compteur), une nouvelle transmission, nouvelle batterie, nouveau pas mal tout niveau mécanique mais cà n'intéresse que Jacques, moi je capote sur les rayons lasers, la couleur rouge avec la bande blanche, ce genre de trucs indispensables quoi... Et il ne faut pas oublier Le Klaxon. Il faut l'entendre pour le croire!! Fou-rire garanti...

Elle a aussi subi avec succès son baptême de la route (avec nous) puisque nous l'avons ramenée de Laprairie sans problèmes, après une journée infernale de 8 heures de route, dont 5 dans un trafic insupportable...

Bref, je l'aimeuuuuuuuuuuuh et toute la famille aussi (mais c'est MON auto!).

mardi 20 septembre 2011

Se lever pour aller à l'école? Et quoi encore!!

Lundi :
- bonjour madame, je suis la mère de E. et je retourne (vos 157 messages) votre message pour justifier l'absence de E. les deux premières périodes jeudi. Elle s'est levée tard et son père l'a amenée ensuite déjeuner au restaurant.

Mardi :
- bonjour madame, je suis la mère de E. et je retourne (vos 124 messages) votre message d'hier pour justifier l'absence de E. au premier cours lundi. Elle s'est levée tard.

Mercredi :
- bonjour madame, je suis la mère de E. et je retourne (etc.) votre message d'hier pour justifier l'absence de E. au premier cours mardi. Elle n'a pas entendu son réveil.
Je craque : - Madame (mère de E), cà ne vous tente pas qu'on lui donne une retenue pour lui apprendre à se lever à l'heure et à venir à ses cours??
Mère de E. (ton offusqué) : mais mais mais... non, je justifie ses absences c'est tout!
Moi : parfait, merci beaucoup (et tant pis pour toi quand ta fille te fera damner les prochaines années).

vendredi 16 septembre 2011

Secrétaire pour rire

À voir Jacques anticiper avec délectation mes histoires du jour quand il rentre du travail 'pis, qu'est-ce qui t'est arrivé aujourd'hui', je soupconne que cela vous intéressera aussi... J'aurais pu ouvrir un nouveau blog, genre 'Les secrets d'une secrétaire' ou 'L'aire des secrets' ou que sais-je mais l'inspiration et le temps me manquent et, en plus, dans 6 semaines, mon temps de secrétaire sera terminé (ouf ou snif, je n'ai pas décidé encore) alors ce serait un peu court comme blog.

Bon, aujourd'hui, journée pédagogique. J'avais averti dès le début que je ne voulais pas travailler les journées pédagogiques mais comme aucun mineur ne bouge efficacement avant midi à la maison, j'ai été quand même passer quelques petites heures devant mon répondeur à l'école. Et j'avoue que j'avais hâte d'avoir certaines réponses à certains messages et certaines interventions de la veille. Cà n'a pas raté.

'Bonjour, c'est grgmlbblblgr, je voudrais faire un message à M. P. (mon boss, directeur d'unité) qu'il y'a un homme appelé D. qui n'arrête pas d'appeler et qui dit que j'avais une retenue, mais je n'avais pas de retenue, il se trompe d'élève et c'est fatiguant, dites-lui d'arrêter d'appeler.'

Bon, après écoute, réécoute et rééécoute du message, pas de doute, c'est bien grgmlbblblgr. En désespoir de cause, je vérifie les élèves qui ne se sont pas présentés à la retenue de la veille et qui ont peut-être un numéro de téléphone similaire à grgmlbblblgr, ceci expliquant l'erreur de D. qui a appelé le pauvre grgmlbblblgr. Je trouve le fameux numéro de téléphone, réécoute le message et, ô surprise, le fameux grgmlbblblgr, une fois traduit, est bien J., celui-là même qui avait une retenue la veille et qui ne s'y est pas présenté. Celui à qui j'ai été porter personnellement l'avis de retenue la veille au matin. Et qui demande (hypocritement) ingénument d'arrêter de le harceler car il n'a jamais eu de retenue et ne comprend pas pourquoi on l'appelle. Hooonnnn...

Deuxième et troisième appel : deux mamans qui m'informent que leurs petits anges n'ont pas pu être absents sans motif de leur cours puisque les dits-anges leur affirment qu'ils y étaient. Ben oui. Bizarrement, après vérification avec les enseignants, ceux-ci me confirment que les angelots n'y étaient pas et me donnent des questions pièges à faire transmettre aux jeunes par leurs parents, style 'qu'est-ce que l'enseignant a distribué pendant le cours ?' (réponse : un roman) ou 'qu'est-il arrivé au début du cours' (réponse : changement de local).

Iiii que j'ai hâte à lundi!