mardi 19 février 2013

Tout un honneur!

Wow la mama est fière pas à peu près! Le film dirigé par sa grande fille Catherine a été sélectionné pour le Festival International du Film en Outaouais, en compagnie d'une centaine de films provenant d'une vingtaine de pays différents... Tout un honneur mais tellement mérité!

mardi 12 février 2013

Belle journée de suppléance : 3 cours d'anglais ce matin, cà veut dire que je finis ma journée à 12h30, yes!

Bon, je n'ai pas fait grand chose de productif cet après-midi mais, bon, j'aurais pu.

J'ai quand même trouvé de jolis tabourets sur Kijiji, pour remplacer nos tabourets dans la cuisine.  

- "Mais pourquoi les remplacer, dit mon cher mari, ils sont bien nos tabourets!

- Bien sûr chéri, si on oublie qu'on en a 2 sets de 2, totalement différents, dont un set de brisé".

Ah les hommes...

Sont mignons, non?  Et ils vont aller super bien avec nos comptoirs bleus et rouges...
Et 60$ pour le tout, c'est encore mieux!



lundi 11 février 2013

Muffins bananes et Nutella

Pour terminer les 2 bananes noires que les enfants regardent d'un air dégoûté depuis 3 jours (non, le truc du "c'est meilleur, c'est une banane au chocolat!" ne fonctionne plus...) :


Muffins à la banane au coeur de Nutella
Préparation : 15 mn | Cuisson : 20 mn | Difficulté : Facile
Muffins à la banane au coeur de Nutella
Pour 10 personnes
Recette proposée
par Sophie Le Bot
1Préchauffez le four à 220°C (thermostat 7). Dans un saladier, battez le beurre et le sucre en crème. Ajoutez les oeufs puis les bananes écrasées à la fourchette. Ajoutez la farine et la levure et mélangez.

Muffins à la banane au coeur de Nutella : Etape 22Graissez un moule à muffins. Remplissez à moitié de pâte puis ajoutez une petite cuillère de Nutella et recouvrez de pâte. Enfournez pendant 20 minutes environ.

Muffins à la banane au coeur de Nutella : Etape 33Sortez du four et attendez avant de démouler. 
Pour finir... A servir au goûter ou au petit déjeuner. Un vrai moment de gourmandise !


Ski s'passe...

Il neige à beaux gros flocons, pas mal mieux que la pluie verglaçante annoncée, espérons que ça dure!  Et la température s'annonce tellement agréable les prochains jours, on va enfin pouvoir mettre le nez dehors sans en vouloir à papi d'avoir déménagé au Canada plutôt que dans les îles françaises !

Bon, fin du rapport météo.

Hier, nous avons quand même bravé le froid (et le mot "bravé" prend tout son sens ici, car je déteeeeeste le froid et en-dessous de -15, j'ai tendance à avoir plus envie de me pelotonner sous ma douillette qu'à sortir).  Bref, nous avons bravé le froid pour profiter de notre beau 15cm de neige toute neuve et aller explorer enfin en ski de fond notre terrain sauvage du coin de la rue, que nous découvrons d'habitude en raquettes.

Et comme des photos valent mille mots :







Les pistes de skidoo nous servaient de sentiers, magnifique!  Mieux vaut ne pas penser que la Ville veut contruire 4000 maisons et blocs-appartements sur ce terrain, grrr...


samedi 9 février 2013

Fin de semaine et digressions

Petite fin de semaine de 3 jours (3 jours, youpi!)... Au programme :
- Manu s'en va à Rouyn-Noranda - aucune idée c'est où, juste que c'est loin (5 heures de route, je crois).  Il revient lundi soir, espérons à temps pour son cours d'accordéon.

Tiens, première digression : cours d'accordéon.  Après avoir reçu un accordéon à Noël il y a 2 ans, il était plus que temps qu'il apprenne à s'en servir.

Déjà, trouver un cours d'accordéon, ce n'est pas de la tarte, mais, bingo, après 3 essais de cours annulés faute d'inscription, la ville réussit finalement à en offrir un.

À l'autre bout de Gatineau.

Bon, au moins c'est à côté du Village des Valeurs, j'aurais de quoi m'amuser pendant ce temps...

Sauf que, merci déficit d'attention, j'ai oublié le premier cours.

Et les routes étaient horribles au deuxième.

Il a été au troisième.

(Petite parenthèse, il vient de m'annoncer qu il a oublié son casque et ses lunettes de snow à Saint-Sauveur - 250km de chez nous - bravo. Fin de la parenthèse).

Bref, au troisième cours, il apprend que son accordéon est trop petit et, hum, trop cheap.  Ok ok, un accordéon à 50$, faut pas rêver non plus, Cathou est ravie, elle va en hériter pour décorer sa chambre.  Il est peut-être cheap mais il est mignon et surtout "vintage" et Cathou adore le "vintage".

En attendant, plus d'accordéon.  Et un accordéon usagé pas cheap coûte au moins 300$. C'est la qu'entrent en jeu mes fabuleux contacts.  Les enseignants de musique à l'école à qui j'envoie un courriel désespéré et qui me conseillent un magasin de musique.  Bingo, ils ont un accordéon à louer, 25$ par mois.  C'est pas bioutiful ça mes amis?

C'est à l'autre bout d'Ottawa, un bon 50 minutes de route.  Évidemment.  Alors, ce sera le programme de mon samedi matin.

Fin de la premiere digression et fin de ce billet pour l'instant.







vendredi 8 février 2013

To be enseignante or not to be

Téléphone hier après-midi : c'est une école primaire qui appelle pour me proposer une entrevue aujourd'hui en vue d'un contrat d'une semaine minimum mais qui sera probablement renouvelé jusqu'à la fin des classes.

En troisième année.

Mmmm.

Pas folle des 3ème années (pas folle du primaire en général!), mais ...un contrat, c'est quand même le rêve de toute suppléante normale.  Alors, pourquoi cà ne m'excite pas?

J'essaie quand même de trouver un moment avec la secrétaire pour prendre rendez-vous pour l'entrevue, mais, oups, là voilà qui échappe les mots "classe difficile"........

Erreur 404.

Le programme s'arrête.

No way.

D'abord, je me sentirais un peu illégale, je n'ai pas de formation et gérer une classe difficile, des parents, des corrections, des préparations de cours, cà prend quand même un minimum, et ensuite, je sais au fond de moi que je serai malheureuse.  Et j'aime mes ados du secondaire.

Alors j'ai dit non.