vendredi 28 janvier 2011

Discussion enflammée avec l'adodulte hier soir (les seuls jours où il n'y en a pas étant lorsqu'on n'a rien à demander et tout à donner - no comments).

Mise en situation : je suis confortablement installée dans mon fauteuil avec mon petit ordi sur mes genoux, coup de pompe habituel après un bon repas (et après une journée commencée à 4h30 ce matin par un coup de fil du papi qui s'inquiète parce que son téléphone ne fonctionne pas - no comments). Notre grand François, en visite orthondistale pour 2 jours, doit être conduit au terminus d'autobus, à Ottawa. J'essaie bien de refuser le lift pour qu'il reste quelques jours de plus, mais, bon, cà ne passe pas.

Je lance alors une bouteille à la mer (direction Jacques) : "qui va aller conduire François?"

Oups, avec mon visu habituel, la bouteille se rend au mauvais destinataire - ma grande - qui répond toute contente : "moi!".

Bing bang badang, la bagarre commence "non, il fait nuit, tu ne sais pas où c'est, tu vas te perdre en revenant, c'est trop stressant (pour moi), on va y aller, papa va y aller avec toi, juste pour une première fois, arrête de crier, etc." versus "vous ne me faites jamais confiance, je conduis bien, je vais googler la map (sic), je ne veux pas que papa vienne avec moi, je ne crie pas, vous avez bien le droit de crier pourquoi pas moi" + 10 autres versions de "vous êtes les parents les plus c... de la Terre". Laid. Je vois à la tête de François qu'il a hâte de partir et je me fouette mentalement de lui avoir encore une fois infligé l'affront traditionnel et quasi-quotidien "parents-fille".

Usant.

samedi 22 janvier 2011

Il fait frette...

... pis pas mal en plus! Depuis 10 jours au moins, le thermomètre se promène entre -15 et -25 et cette nuit, nous allons même toucher le -40 (de refroidissement éolien). Du coup, j'ai harakirié les plans de Manu qui parlait d'aller faire de la planche à neige demain, pas question de mettre le bout du nez dehors plus que 5 minutes de suite demain! Déjà que je suis kaput avec un rhume de femme (équivalent d'une grippe d'homme), je ne veux pas avoir à soigner d'autres que moi...

Alors, manque d'énergie oblige, je végète avec mon ordi sur le canapé (entre deux lifts, les repas à préparer, les lavages (2) et le ménage, on s'entend) et j'en profite pour préparer nos vacances d'été. Hey, certains campings affichent complets, on ne rit plus! Au programme cet été, pour les 3 semaines de vacances de l'Homme : une semaine à la maison pour qu'il puisse jouer avec sa moto et avec les rénos, et deux semaines autour du lac Ontario. On descend par les Milles-Iles (2 nuits au Wellesley State Park), on visite quelques "state parks" autour des Finger Lakes soit :

1) -Taughannock Falls (2 nuits)

-2) - Watkins Glen (4 nuits)

3) - - Lechtworth State Park (3 nuits)



Puis on remonte par Niagara Falls (cà c'est la partie "kitch" du voyage, cà prend toujours un stop à un endroit où il y'a des musées débiles et des attractions attrape-touristes pour faire plaisir aux enfants après les avoir inondés de nature-vélo-canot-baignade...). Un dernier arrêt sur le chemin du retour au Awenda Provincial Park, en Ontario, et retour à la maison.

Normalement, je prévois toujours quelques autres sorties-camping sans l'Homme, mais cette année, pas sûre que les enfants voudront suivre, on verra bien!

jeudi 20 janvier 2011

Scrap

Ce n'est vraiment pas le temps d'écrire, je devrais être en train de courir pour me préparer pour être prête à partir dans 30 minutes pour ma suppléance en secrétariat mais là, cà ne me tente pas de courir et je veux aussi vous montrer ce que je fais pendant mes temps libres ces dernières semaines. De toute façon, je dois respecter ma réputation de "toujours à l'heure, mais à la minute près".

Alors voilà :



Je sais, ce n'est pas à jour puisque c'est nos vacances d'été familiales (moins 2, Catou et François qui travaillaient) en 2010, mais je rattrape peu à peu mon retard et, si la tendance se maintient, je devrais être à jour début mars, juste à temps pour notre camp familial de la semaine de relâche!

Bon, il me reste 22 minutes, j'ai même le temps de finir mon café!

lundi 10 janvier 2011

Massacre à la tronconneuse

Je sais : une partie de notre terrain en bordure de la route appartient à la ville, les arbres dessus aussi, ils sont vis-à-vis des fils électriques donc potentiellement à risque de tomber dessus...MAIS...n'y aurait-il pas moyen de les couper sans les charcuter et, probablement, les condamner à une mort à brève échéance?

Tous les 5 ans environ, les camions d'Hydro-Québec viennent scier les branches qui menacent les fils électriques. Rien de bien méchant à priori, sauf que, dans le cas des sapins, ils coupent carrément la cîme de plusieurs mètres, et que les autres arbres ne sont pas mieux traités. Bilan du massacre : 2 sapins décimés à la moitié de leur hauteur, un pommier rasé à 4 mètres du sol, et 3 arbres dont le sommet a été décapité et les branches sauvagement et arbitrairement amputées. Même Maya est découragée...