samedi 10 mai 2014

Deuxième jour du voyage de rêve :-)

Aujourd'hui, lever tôt, nous allons visiter le site archéologique de Tulum et nous voulons être sur le site bien avant que les milliers de touristes arrivent en autobus!  Il faut aussi que nous réglions notre petit problème de cartes bancaires qui ne fonctionnent pas, pas moyen de retirer de l'argent nulle part hier, à Akumal ou à l'hôtel.  Un peu stressant quand on n'a que 100$ en poche!

Nous déjeunons donc en vitesse à 7h00 à l'hôtel et marchons ensuite vers la route nationale en passant par Akumal (le Akumal touristique).  La route passe juste avant le village, donc, environ 1.5 km de marche.  Il fait beau, il n'y a personne, c'est vraiment agréable.


Première expérience en collectivo : ce sont des mini-vans qui arrêtent au bord de la route pour embarquer des passagers (une douzaine environ) et il en coûte entre 2 et 3$ par personne dépendant de notre destination.  On paie en sortant.  Il y'a des arrêts officiels mais on peut demander l'embarquement ou le débarquement n'importe où au bord de la route.  Super pratique.  En arrivant près de l'arrêt, un collectivo arrive justement, petite course, le chauffeur nous attend et voilà, nous sommes bien installés dans notre van-pas-de-ceintures (elles sont attachées après le siège comme pour se moquer de nous).  Après plusieurs voyages en collectivo, nous pouvons confirmer que les chauffeurs sont un peu cowboys et conduisent pas mal vite, mais, bon.


Arrivée à 8h10 sur le site.  Il n'y a presque personne, c'est merveilleux!






Traces de mains d'époque (oui oui!), un genre de signature











LES IGUANES DE TULUM 





En sortant du site, nous croisons des hordes de touristes qui arrivent, littéralement par centaines, c'est un flot continu, nous sommes contents d'être arrivés tôt et d'avoir pu profiter du site presque juste pour nous!

Direction ensuite "ville de Tulum" pour essayer de régler nos problèmes bancaires.  Ô heureuse surprise, le taxi (mais pourquoi avons-nous pris un taxi alors qu'il y'a des collectivos?  Mystère du voyage... Un bug dans le cerveau?) nous dépose devant une banque ...Scotia!  C'est notre banque donc ils devraient régler notre problème, non?  Eh oui, finalement, tout fonctionne normalement au guichet.  Mais nous aurons encore des problèmes à certains guichets, inutile d'essayer de comprendre, l'important est que nous ayions maintenant plein de sous à dépenser!

Nous nous promenons ensuite un peu dans Tulum, y compris dans les rues transversales, plus tranquilles et moins touristiques que la rue principale.  Surprise, nous verrons plusieurs Subway dans la région!

  Surprise, nous verrons plusieurs Subway dans la région!


Retour ensuite à l'hôtel, à temps pour le lunch

 A l'entrée de l'hôtel 

Lunch à la salle à manger, avec Pedro, mon petit âne ramené de Tulum :-)   Quand je dis qu'on a une belle vue...

 Ensuite un bon "cafe con leche" au bar à côté du restaurant.  On ne se lasse pas de la vue!  Ce sera d'ailleurs le dernier jour sans vent, les jours suivants seront extrêmement venteux, beaucoup moins agréable de s'asseoir sur la plage ou de se baigner, la mer étant plus agitée.

Trouvez Pedro :-)

Bon, la digestion est terminée, il est temps de l'essayer cet océan qui nous fait de l'oeil depuis hier!  Hop, en maillot manches longues et short, tuba, masque et gopro, nous sommes prêts à faire du "snorkeling" et à voir les fameuses tortues d'Akumal qui attirent des dizaines de touristes de tous les coins du Quintana Roo.  

Malheureusement, après 45 minutes, toujours pas de tortues, même si nous avons arpenté en long et en large les récifs en face de l'hôtel et je commence à avoir mal au coeur à cause du mouvement de l'eau.  Nous avons pu admirer plusieurs poissons, enfin moi, car Jacques ne voit rien sans ses lunettes, alors il se laisse paresseusement flotter sur l'eau avec sa veste de sauvetage.  La belle vie...

Un peu de lecture sous une palapa ensuite, souper puis dodo.  



    

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une nouvelle maison

Bon, pas tout à fait, mais c'est une version améliorée de notre vieille demeure.  D'abord, la terrasse : Puis, enfin...