lundi 29 juillet 2013

Vacances - Jour 7 (20 juillet)

Au programme officiel aujourd'hui : marché au puces ce matin, puis Empire State Building, MOMA (Museum of Modern Art), pique-nique à Central Park et American Museum of Natural History.  Il faut bien rentabiliser ces "New York Pass" que j'ai achetées avant de partir!

Nous décidons d'aller déjeuner dans un petit restaurant pas loin du métro, qui a de bonnes critiques.  Oups, nous nous enfoncons dans des quartiers un peu lugubres de Jersey City, manufactures abandonnées, terrains vagues, Jacques n'est pas trop rassuré.  Le restaurant se trouve au rez-de-chaussée d'une ancienne manufacture qui abrite maintenant des condos et est sympathique mais n'offre pas de déjeuners traditionnels (nous voulons des oeufs, bon!). 


 Nous décidons de nous rendre à Manhattan et de trouver de quoi là-bas.

Métro, donc, jusqu'à Times Square, nous déambulons le long des rues déjà bien achalandées en recherchant de quoi d'intéressant pour déjeuner.  Tiens, un restaurant qui a l'air très populaire à voir le nombre de personnes qui font la file pour un café.  Nous commandons notre plat, allons chercher notre café et nous installons au deuxième étage, pas de fenêtres, pas d'air climatisé.  Café pas bon, oeufs brouillés, viande étrange, bof bof bof, ce n'était pas un bon choix mais cà nous remplit l'estomac.   

Nous marchons ensuite vers le "Hells Kitchen Flea Market" et, comme d'habitude, la marche s'avère plus longue que prévue (surprenant comme les distances ont l'air courtes sur une carte comparé à la réalité!).  Nous trouvons par hasard le marché aux puces, très petit, peu intéressant, petit tour rapide et nous remontons vers Times Square.  


Bon.  Il est temps de tester ces fameux Bixis.  Premier essai : rien ne fonctionne.  Cà commence mal!  Mais le petit cadenas rouge qui clignote sur la borne de paiement explique peut-être le problème.  Nous trouvons une autre station de Bixis (il y'en a environ à toutes les 2-3 rues) et, cette fois, cà fonctionne.  Nous voici les heureux locataires d'un joli vélo bleu à 3 vitesses. 


 On cherche la piste cyclable.  Ouille, serait-ce cette voie dessinée en plein milieu de la 8ème avenue, là où passent en trombe les taxis jaunes??  Heureusement, à notre hauteur, la voie se déplace vers le côté de la rue et devient beaucoup plus sécuritaire.  Nous apprenons rapidement (après quelques klaxons et avertissements de policiers) qu'il faut respecter les petites lumières rouges pour vélos, qui indiquent quand c'est à nous de passer ou quand c'est au tour de l'auto à côté de nous de tourner à gauche (très pratique, franchement, pas de risque de se faire frapper par une auto qui nous coupe en tournant!).  Disons que nous apprenons à ne pas passer les lumières rouges quand il y'a une auto de police pas loin.  Sinon, on fait comme tous les autres : on passe...


 


Direction le Musée de l'Art Moderne, à quelques coins de rue.  On range le Bixi dans une station pas loin du Musée et on entre dans le Musée, bien décidés à trouver les fameux cloîtres qui semblent très intéressants à visiter.  Mais que les employés ne semblent pas connaître.  Hum.  Après vérification, les cloîtres font bien partie du Musée mais se trouvent à l'autre bout de Manhattan, près de Harlem.  Zut.  Un peu loin quand même, et les Bixis ne sont pas disponibles de Central Park au nord de Manhattan.  Tant pis, nous y sommes autant visiter le musée.  Nous avons même emprunté les Ipods-guides audios disponibles gratuitement.  Par exemple, pour expliquer la signification des deux aspirateurs exposés dans une vitrine.



Bon, notre visite confirme que nous ne comprenons rien à l'Art Moderne et que nous ne sommes pas intéressés à comprendre non plus, alors nous retournons à la station de Bixis emprunter deux autres vélos et attaquons Central Park.  Oups, pas le droit de vélos sur les sentiers, il faut prendre la route qui fait le tour.  Tout le tour.  En sens unique.  10km.  A 40 degrés.  Avec de bonnes montées.  Et un vélo TROIS vitesses.  C'est magnifique mais éreintant.



A suivre...














Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une nouvelle maison

Bon, pas tout à fait, mais c'est une version améliorée de notre vieille demeure.  D'abord, la terrasse : Puis, enfin...