vendredi 28 janvier 2011

Discussion enflammée avec l'adodulte hier soir (les seuls jours où il n'y en a pas étant lorsqu'on n'a rien à demander et tout à donner - no comments).

Mise en situation : je suis confortablement installée dans mon fauteuil avec mon petit ordi sur mes genoux, coup de pompe habituel après un bon repas (et après une journée commencée à 4h30 ce matin par un coup de fil du papi qui s'inquiète parce que son téléphone ne fonctionne pas - no comments). Notre grand François, en visite orthondistale pour 2 jours, doit être conduit au terminus d'autobus, à Ottawa. J'essaie bien de refuser le lift pour qu'il reste quelques jours de plus, mais, bon, cà ne passe pas.

Je lance alors une bouteille à la mer (direction Jacques) : "qui va aller conduire François?"

Oups, avec mon visu habituel, la bouteille se rend au mauvais destinataire - ma grande - qui répond toute contente : "moi!".

Bing bang badang, la bagarre commence "non, il fait nuit, tu ne sais pas où c'est, tu vas te perdre en revenant, c'est trop stressant (pour moi), on va y aller, papa va y aller avec toi, juste pour une première fois, arrête de crier, etc." versus "vous ne me faites jamais confiance, je conduis bien, je vais googler la map (sic), je ne veux pas que papa vienne avec moi, je ne crie pas, vous avez bien le droit de crier pourquoi pas moi" + 10 autres versions de "vous êtes les parents les plus c... de la Terre". Laid. Je vois à la tête de François qu'il a hâte de partir et je me fouette mentalement de lui avoir encore une fois infligé l'affront traditionnel et quasi-quotidien "parents-fille".

Usant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une nouvelle maison

Bon, pas tout à fait, mais c'est une version améliorée de notre vieille demeure.  D'abord, la terrasse : Puis, enfin...