dimanche 6 décembre 2015

Quoi de neuf?

Tellement tellement de choses, je ne sais pas trop par où commencer.  Je relisais mon ancien blog (dans le temps où j'écrivais!) et cela fait tellement de beaux souvenirs, j'ai vraiment le goût de continuer... Donc, on essaie encore une fois de repartir la charrue...

Belle fin de semaine à Montréal, on profite d'une rencontre entre cousins-cousines du côté de Jacques (de mon côté, c'est cousin-cousine, et ils sont en France alors les rencontres...) samedi soir pour aller voir ma soeur et son adorable mari (non mais on a tellement des hommes fantastiques dans notre famille!!) leurs non-moins adorables enfants (idem) qu'on n'a pas vu depuis bien trop longtemps.  Iiiish que cà pousse ces enfants-là!  Le petit Tim (ha ha) qui, à bientôt 14 ans, est un champion de ping-pong après avoir exploré plein de passions (hockey, guitare, violon...) et le grand-immense Jo qui, à 16 ans 1/2 est assez effronté pour m'embrasser sur la tête sans avoir besoin de se forcer (pfff).

Ce matin, brunch avec ma maman, notre belle Cathou s'en vient nous rejoindre aussi.  On va ensuite à la vente de garage annuelle de ma belle-soeur et de nos amis de la fraternité au profit de leurs bonnes causes en Afrique et en Bolivie.  Quel courage, on GÈLE!!  Bon, heureusement, ils sont mieux habillés que nous mais quand même!  Je rafle plein de biscuits, un ou deux items pour ma classe, on salue avec plaisir tous nos amis, un autre beau moment...

Ma classe, ai-je dit?  Eh oui, depuis le 31 octobre (et probablement jusqu'à la fin de l'année), je remplace dans une classe de langage-communication, en adaptation scolaire.  7 élèves de 13-14 ans, une TES (travailleuse en éducation spécialisée) presque juste pour moi et avec qui je m'entends super bien (on est en train de se faire un cocon avec cafetière, frigo, micro-ondes, hé hé).  Super belle relation avec les jeunes qui m'aiment beaucoup (et que j'aime beaucoup!), une TONNE de planification, un IMMENSE défi pour moi qui suis la reine de la désorganisation et qui fait tout trop vite (parler, expliquer, etc.), ce qui est totalement déconseillé quand on enseigne à des élèves dysphasiques (dont une petite autiste et un déficient léger qui ne sait pas lire).  Bref, beaucoup de travail, parfois un peu de découragement (tsé, le syndrôme de l'imposteur!) mais je vais m'en sortir...

A suivre!

2 commentaires:

  1. Une classe à toi? Quelle bonne nouvelle!

    RépondreSupprimer
  2. je suis comme toi... quand je relis mes anciens post, ça me donne le goût de recommencer... du temps où la blogosphère était super active de nos copinautes.. ça me manque cette belle dynamique...

    heureuse pour toi... et bon recommencement..

    RépondreSupprimer