dimanche 12 avril 2015

Première vraie fin de semaine de printemps!

Une magnifique fin de semaine qui s'achève, une vraie belle de vrai beau printemps comme on aime (pas de bibittes, pas de slush, pas trop chaud pis un beau gros soleil qui fait fondre la neige et qui fait du bien!).

Au programme cette fin de semaine :
- après 18 ans à endurer une terrasse en avant dont le tapis de faux gazon se désintègre au-dessus du ciment laid en décomposition, nous avons enfin trouvé un moyen de recouvrir le tout sans découvrir notre compte de banque.  Bon, il a fallu faire des compromis, genre que je n'aurais pas choisi ce gris-brun alors qu'il y'en a de superbes terra-cotta, mais, à 700$ de moins, on finit par trouver le gris-brun très joli et, en plus, nos 3 meubles de jardin s'agencent avec, c'est-tu pas beau cà?

Alors voilà le travail, avant, pendant, pendant, pendant... et, bientôt, après (c'est cà vivre avec un perfectionniste, le "après" peut parfois durer un peu longtemps).

On commence par enlever les lambeaux du vieux tapis en faux-gazon beurk


 Puis, après avoir balayé 359 kilos de poussière (dont 323 kilos ont élu domicile sur nous - et dans nous si on avait le malheur de parler en balayant), on commence à poser les tuiles

Cà a l'air facile mais cà ne l'est pas et c'est même parfois ultra-pénible et on assiste à quelques pétages de coche (mais, heureusement, aucun pétage de tuiles, ce qui prouve qu'elles sont solides)


Alors, tadaamm, on récapitule avec le avant-après (enfin, après le avant, pas après après, vous suivez?) : 



Bon, deuxième grand évènement de la fin de semaine, celui dont on parle avant, pendant et après, genre : 
- "je ne peux pas croire que je vais faire cà"
- "je ne peux pas croire que je suis en train de faire cà"
- "je ne peux pas croire que j'ai fait cà"

Je parle du "11 KILOMÈTRES DE JOGGING" au programme de Jacques en vue de notre course de 10km au Demi-marathon des Erables dans 2 semaines.  Et comme je suis une bonne épouse, je suis mon mari, y compris dans ses courses (et aussi parce que je suis un programme pour le 21km et je devrais en courir 18 cette semaine mais je préfère jouer à la bonne épouse qui suit son mari, pas folle).  Ah oui, je sais, courir 11 km pour se préparer à en courir 10, faut pas chercher à comprendre non plus.

Bref, nous avons pris notre courage à deux pieds mains et affronté le magnifique soleil, le superbe 9 degrés et la très agréable piste cyclable le long de la Rivière Rideau (Ottawa c'est peut-être plate, dixit les jeunes, mais niveau pistes cyclables, c'est le paradis et, ce matin, c'était particulièrement vrai!), et... Nous avons réussi!  J'ai bien attiré quelques regards incrédules avec< mes petits shorts et ma camisole sans manches mais les sceptiques seront confondus : je vous jure que je n'ai pas eu une miette froid, ni même frais, c'était juste parfait! Jacques a battu son record de longueur de course et il en était bien fier...

La piste ressemblait à cà, outardes comprises...


Et un dernier signe que le printemps est bien installé : les ratons-laveurs le sont aussi.  En effet, 5 petits ratons-laveurs ont rapidement détecté le potentiel de nos arbres pourris en arrière de la maison et déniché le trou parfait pour les héberger dans un tronc.  Bon, à voir la circonférence du tronc, je ne pense pas que c'est le grand confort là-dedans, aussi petits soient-ils, mais ils semblent apprécier et nous apprécions de les voir se promener de temps en temps dans la forêt...








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une nouvelle maison

Bon, pas tout à fait, mais c'est une version améliorée de notre vieille demeure.  D'abord, la terrasse : Puis, enfin...